URSAPHARM:

 

Sécheresse oculaire ?

Les sensations de brûlures, de picotements, de lourdeurs, de clignements fréquents, de gêne à la lumière du jour, de démangeaisons, des yeux larmoyants, de troubles de la vision, de douleurs, de sensations de corps étrangers sont souvent les symptômes d’un manque de larmes ou d’une qualité insuffisante de larmes. Ces symptômes sont connus depuis longtemps avec une recrudescence continue dans les vingt dernières années.

Consultez toujours votre médecin (ophtalmologue) ou votre pharmacien aussi bien pour des plaintes mineures ou plus sévères de sécheresse oculaire.

Qu’est-ce que le film lacrymal ?
Et quelle est sa fonction ?

Le film lacrymal joue d’une part un rôle de nutrition et de protection et d’autre part, il prend soin du bon fonctionnement de l’œil.

Le film lacrymal se compose de 3 couches :

  • la couche externe, lipidique ou grasse (1), a comme fonction essentielle la protection contre l’évaporation,
  • la couche moyenne, couche aqueuse (2), contient de l’eau, des électrolytes, des protéines et des particules qui se sont introduites dans l’œil. Quelques-unes de ces protéines sont des enzymes efficaces contre des bactéries qui entrent en contact avec l’œil,
  • la couche interne, couche mucinique (3), veille à l’adhésion, la stabilité et la répartition homogène du film lacrymal.

traenenfilm_nok

Quelles sont les causes de la sécheresse oculaire ?

Une perturbation d’une ou dans chacune des différentes couches composant le film lacrymal peut provoquer les symptômes susmentionnés.
Un déséquilibre de ces couches peut provoquer des points de sécheresse entre deux clignements d’œil et par conséquent, peut rompre le film lacrymal. Une sécheresse oculaire s’installe, et par conséquent la cornée est en contact direct avec l’air ambiant. D’où l’apparition d’une irritation. Et, en fin de compte, non seulement des lésions de la cornée, mais encore des infections de l’œil sont possibles.

  • Autres causes
  • Infections
  • Âge
  • Mauvaise alimentation (manque de vitamines, abus d’alcool, déshydratation)
  • Brûlures, pollution atmosphérique
  • Acteurs neurologiques
  • Diverses maladies comme l’arthrite rhumatoïde, le diabète, le syndrôme de Sjögrens et différentes maladies de la peau.
  • Prise de médicaments
  • Affaiblissement mécanique de la paupière ou clignements insuffisants
  • Climatisation, chauffage, chaleur et sécheresse, fumée de cigarettes

Comment traiter la sécheresse oculaire ?

Pour soulager les troubles décrits ci-dessus, on utilise généralement des substituts lacrymaux.
Ceux-ci se présentent dans différentes fluidités (viscosité). Le choix dépend de la sévérité des plaintes. Parce qu’on instille ces substituts plusieurs fois par jour et durant une longue période, il est essentiel de choisir un collyre sans conservateurs pour éviter une hypersensibilité supplémentaire. De plus, les collyres avec agents conservateurs ne peuvent être utilisés par les porteurs de lentilles de contact.
Il est donc judicieux de choisir un principe actif avec le moins d’effets secondaires possibles.